• Chantal G.

Ce que j'aurais aimé savoir avant de me marier...

Mis à jour : juil. 16

Ce titre te dit quelque chose ? C’est le titre d’un livre de Gary Chapman, l’auteur du best-seller les langages de l’amour….Je reprends ce titre aujourd’hui pour toi et moi.

Quand vient le moment de parler de mariage on est tout excité, la tête va dans tous les sens : Vais je prendre un Wedding planner? Où vais je trouver ma robe? Quel style m’ira le mieux ? Il faut que j'aie ce MC très tendance pour mettre de l’ambiance…. Il me faut un wedding cake, pas une pièce montée… 10.000 choses passent par la tête et occupent toutes nos pensées. Mais on oublie souvent une chose importante : Se préparer pour le mariage.



Tu me diras : mais on parle bien de mariage non…. C’est normal qu’on pense: robe, gâteau, animation…..


Oui, on parle de mariage, mais plutôt de célébration du mariage quand on est focus organisation, robe, ambiance. Mais je parle là du Mariage, union entre deux personnes de sexe opposé.


Oui, on parle de mariage, de la fête qui dure une journée, sinon 4 comme on sait si bien le faire en Afrique entre les fiançailles, le mariage coutumier, la célébration du mariage civil et religieux puis le dépôt de la mariée. Mais je parle ici du Mariage, union entre un homme et une femme pour la vie, selon les plans de Dieu.


Sur ce coup, l’anglais fait bien la part des choses, « Wedding » : réception…. Et «Marriage » : Union entre deux personnes, cela va au-delà d’une réception

Alors on parle de « Marriage » là…


Quand vient le moment de parler de mariage, on se concentre donc souvent sur la célébration sans se préparer pour le « Marriage » et pourtant, la célébration n’est que le commencement ; le commencement d’une aventure, d’une histoire unique dont on écrit les pages ensemble chaque jour.



Pour que l’histoire soit agréable à vivre il est important que les deux héros de l’aventure en connaissent les règles et les mettent en pratique.


C’est que j’aurais aimé savoir avant de me marier…


  • Savoir qu’il existe des principes qui régissent le mariage,

  • Savoir ce à quoi je m’engageais en me mariant , connaitre les exigences du mariage en tant qu’alliance et institution Divine,

  • Savoir qu’être "folle amoureuse" de mon chéri ne suffisait pas pour un foyer stable et harmonieux. Mais plutôt, un engagement sans faille et une volonté ferme de voir mon foyer réussir.

  • Savoir que les films et images que je me faisais dans la tête n’étaient pas suffisants ; mais qu’une bonne connaissance et compréhension du mariage, de mon rôle en tant qu’épouse étaient nécessaires.

  • Savoir que se marier, c’est s’engager à donner indéfiniment.

  • Savoir tout simplement qu’il était possible d’avoir toutes ces informations avant le « Wedding » en prenant le temps de se préparer au « Marriage ».

Oui, j’aurai pu éviter plusieurs crises vécues durant les premières années de ma vie de couple si je m’étais préparé comme il faut au mariage. Mais la bonne nouvelle, c’est que je me suis rendu compte à temps qu’il était toujours possible d’apprendre.


Quand j’ai pris conscience au milieu des crises que le problème n’était pas l’autre, j’ai alors réalisé que j’avais besoin d’être enseigné et de me reformater pour que les choses changent. Et Youpiiiiiiiii... cela a marché. J’ai commencé à mettre en pratique ce que j’apprenais, les crises se sont espacées pour finir par disparaître et je suis entré dans ma phase de mariage bonheur 😍😍😍… Quelle joie!!!… Je peux maintenant dire avec assurance comme une de mes mamans dans le Seigneur " LE MARIAGE EST BON !"

Bien sûr il peut arriver des points de désaccord, mais nous savons chacun ce que nous avons à faire pour que cela se transforme en action de grâce 😊.


5 points essentiels qui m’ont aidé et m’aident toujours dans mon couple :

  1. Dieu nous a créé différents Hommes et femmes, chacun avec ses spécificités. Hommes et Femmes fonctionnent différemment sur le plan psychologique, physique, émotionnel. Chacun des conjoints doit apprendre à connaitre les différences de l’autre et à les accepter. Car on ne peut pas changer l’autre, mais on peut s’adapter à l’autre.

  2. L’homme est le chef de la femme. C’est lui qui porte la vision et la femme vient l’aider à accomplir cette vision. Avant de t’engager il est important donc que tu connaisses ses projets à court moyen et long terme, de s t’assurer d’être en phase avec, d’être prête à le suivre, à le soutenir et à dire comme Ruth : « ou tu iras, je te suivrai, ton peuple sera mon peuple…. »

  3. L’homme est le seigneur chez lui : il attend que tu le traite comme tel. Tu l’accueille en Seigneur quand il rentre, tu lui parles avec le respect dû au Seigneur, tu ne le contredis pas ouvertement, tu te préoccupes de son bien-être,… A ce moment il fera de toi la reine de sa maison.

  4. Femme, tu es « Ezer » « ISHshâ »…. Un secours, une compagne tirée de sa côte. Une de mes filles a dit une fois que le fait d’être tirée de la côte signifie qu’elle a le devoir de protéger son mari, vu que les côtes viennent de la cage thoracique et protègent les organes vitaux que sont le cœur et les poumons. Oui, tu es son secours pour l’aider et veiller sur ses émotions et sa vie spirituelle… quelle grande responsabilité ! Tu as un grand rôle à jouer pour que ton mari soit épanoui et puisse accomplir sa mission sur terre.

  5. La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse. Il te faut la sagesse pour gérer ton foyer car la femme sage bâtit sa maison (Prov 14.1). Sans une véritable crainte de l’Eternel il est difficile de se soumettre, d’accepter les différences de l’autre, de traiter son conjoint en Seigneur, de continuer à le soutenir et l’aider quand il nous a frustré l’instant d’avant, il est difficile tout simplement de construire un foyer heureux. Ce point est essentiel et aurait pu être le premier.


Alors si tu n’es pas encore marié, je t’encourage à prendre le temps de te préparer avant d’entrer dans ton foyer afin de vivre un mariage sans stress et du bonheur dès les premiers moments de ton mariage. Dans la plupart des églises il existe un programme de préparation au mariage. Si ce n’est pas le cas dans ton assemblée (ou si tu n’en a pas), tu peux te rapprocher de conseillers conjugaux ou de personnes d’expérience autour de toi pour leur demander conseils. Nous en avons Quelques-uns au Gabon.


Si tu es déjà passé par la case mariage, n’hésites pas à partager avec nous en commentaires ton expérience, des conseils et petites choses qui marchent pour toi dans ton foyer.


Je suis impatiente de pouvoir lire vos différentes contributions et avoir de nouvelles orientations pour édifier les jeunes filles autour de moi.


On se dit à très vite !


Gracefully yours






© 2018 par Agence Grace'Full, Libreville -Gabon.

  • w-facebook
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône Instagram